Jeudi 20/10/2016 - Afterwork: Eric Woerth, ancien ministre du Budget de Nicolas Sarkozy

Il commence sa carrière politique à Creil comme candidat aux municipales. 

Dès 1992, Éric Woerth est élu conseiller régional RPR. À partir de 1993, il est directeur financier et administratif du RPR et de la campagne de Jacques Chirac de 1995. De 1995 à 1997, il devient conseiller parlementaire du Premier ministre Alain Juppé, dont il est resté proche. Suppléant d'Arthur Dehaine, député de l'Oise (1997-2002), il est en parallèle directeur associé chez Arthur Andersen (1998-2002).

En octobre 2002, Éric Woerth est le fondateur et premier président du Club de la boussole, qui regroupe 38 députés UMP « réformistes » revendiquant leur fidélité au président de la République Jacques Chirac et au Premier ministre Jean-Pierre Raffarin. 

En 2002, Éric Woerth parvient à se faire élire député de l'Oise et commence à se rapprocher de Nicolas Sarkozy.

Quand il est nommé au gouvernement en 2004, Éric Woerth décide de céder son mandat de maire pour celui de premier adjoint. Il est membre des Réformateurs, le courant libéral de l'UMP, structuré autour d'Hervé Novelli.

Reconduit dans ses fonctions de trésorier de l'UMP en 2004, il est désormais un proche de Nicolas Sarkozy qui lui confie la mission, de concert avec Valérie Hoffenberg, de monter pour le compte de l'UMP « une structure dédiée à la collecte de l'argent auprès des plus grandes fortunes, sur le modèle des Charity dinners qui ont prospéré aux États-Unis ». Il crée alors le « Cercle France », dont le droit d'entrée varie de 300 à 3 000 euros et le « Premier Cercle » dont le droit d'entrée minimal est fixé à 3 000 euros, mais peut aller jusqu'à 7 500 euros comme le prévoit la réglementation sur le financement des partis

En 2007, il est le président de l'Association de financement pour la campagne de Nicolas Sarkozy et, en tant que trésorier de l'UMP, continue de récolter des fonds auprès de donateurs potentiels. Sa mission est un succès puisque le candidat Sarkozy reçoit 9 125 105 euros de dons de personnes physiques, loin devant les 743 432 euros de sa principale rivale Ségolène Royal20. En juin 2007, il est réélu député dès le premier tour avec 57,40 % des suffrages, mais nommé ministre du Budget dans le gouvernement de François Fillon, il cède sa place à son suppléant, Christian Patria.

Éric Woerth retrouve son siège de député en décembre 2010. Il est membre de la commission des affaires étrangères, et travaille à ce titre sur une mission concernant la place et le rôle politique, culturel, économique et éducatif de la France en Inde. Il fait partie de la délégation des quatre parlementaires qui partent à l'assemblée générale de l'ONU à New-York les 8 et 9 décembre 2011.

Il est réélu en juin 2012. Le 27 novembre 2012, il rejoint le groupe parlementaire R-UMP de François Fillon à la suite des résultats contestés du congrès de l'UMP.

Il sera accompagné de Laurent Dominati, Ex Député de Paris, ex Ambassadeur de France, Candidat Les Républicains pour la IV circonscription de l’étranger « Benelux ».

Il sera interviewé par Joan Condijts, Rédacteur en chef de l'Echo.

Timing

  • 18h30 : Accueil
  • 19h : Conférence
  • 20h : Cocktail

Adresse

B19
Avenue van Bever 17-19
1180 Bruxelles


Members Only


Vous souhaitez ne manquer aucun événement et vous y inscrire rapidement? Téléchargez notre app!

   
Les inscriptions à cet événement ont été clôturées...
Partagez cette conférence !


Liste des participants à cette conférence


Vous devez vous connecter pour voir les participants à cette conférence...



Se souvenir de moi